Ma Première Interview !

Ma première interview !!🎈
Un énorme merci à Serial Book Addict qui m’a fait vivre les affres de cette première expérience 😉
L’interview et le superbe blog de Marie Adolphe Serial Book Addict vous attendent avec impatience !

Aujourd’hui zoom sur Élisabeth Nihous, auteur du livre Le psy, le caniche… et Moi.

Un roman feel-good, dont je vous ai parlé, il y a peu de temps et qui sent bon les vacances et le soleil !

C’est donc avec un immense plaisir que je vous propose de retrouver son auteur dans cette petite interview ! 😉

 

  • Bonjour Élisabeth, pour commencer, une petite présentation s’impose ! Parlez nous un peu de vous…

Tout d’abord Marie un grand merci pour m’avoir fait découvrir l’angoisse de la page blanche ! Cette interview a déclenché une paralysie à laquelle des mois d’écriture de mon roman et des centaines de pages noircies avaient échappé. Mais comme il faut se lancer… je me lance… après cinq jours neuf heures et trente-sept minutes d’hésitations et autres louvoiements …

 

J’ai grandi à Paris partagée entre deux passions : la musique ( cinq heures de piano par jour ) et la lecture ( activité largement plébiscitée par les voisins ). Après avoir remisé aux oubliettes mes rêves de pianiste concertiste je pars vivre à New York. Et là virage à 90 degrés je fais des études d’économie et de finance et je troque les croches contre les chiffres. Moins poétique mais plus rentable !  

Une dizaine d’années plus tard retour en France avec mon mari (qui peine à aligner trois mots en anglais ), naissance de mon fils ( qui parle couramment anglais ) et découverte de la douceur de vie sur la Côte d’Azur.

 

  • Comment êtes vous venu à l’écriture et pourquoi ?

De lectrice acharnée à auteur il n’y a qu’un pas que je rêvais de franchir depuis l’enfance. J’ai commencé véritablement à écrire à New York et en anglais. Des nouvelles, des scripts, quelques romans. Des milliers de pages remaniées et ensuite dissimulées dans des tiroirs, ou carrément effacées de mon disque dur. Mais qui m’ont aidée à trouver et peaufiner mon style d’écriture, léger, assez rythmé. Pas nécessairement celui que j’envisageais à mes débuts, mais celui qui me correspond le mieux et dans lequel je suis à l’aise.

 

  • Et pourquoi maintenant ?

La question serait plutôt : pourquoi pas avant… Disons que je suis à maturation lente mais dynamique… et que j’ai décidé de sauter le pas. Le harcèlement quotidien de mon mari et de mon fils n’y étant pas étranger…

Bref j’ai publié mon roman pour les faire taire !

 

  • Vous êtes un auteur auto-édité,  parlez nous un peu de ce parcours…

Dès le départ j’ai voulu être auto-publiée. J’avais une idée très précise de la couverture et du 4ème de couverture que je désirais et j’aime l’idée d’être complètement en charge même si cela demande un énorme travail.

Maintenant que le roman a pris son envol je serais comblée de le voir en librairie afin de toucher un autre lectorat que celui d’Amazon. Avis aux amateurs de bonne volonté…

  • Parlez nous de votre livre « Le psy, le caniche…et moi » ?

C’est vraiment difficile ! Mais comme j’ai lâchement laissé cette question pour la fin et déjà répondu à toutes les autres, je dois bien m’y coller !

Je dirai donc que Le Psy, le Caniche… et Moi est une comédie familiale, humoristique et feel-good. Le personnage principal, Charlotte, est une femme bien de notre époque. Elle est débordée de travail, tiraillée entre les besoins de son fils ado et sa tante âgée, un poil complexée à cause de ses kilos…

Lorsqu’elle découvre que son mari la trompe avec un boudin ce pourrait être l’overdose, la déprime larmoyante… Mais non, elle se bat, elle déborde de joie de vivre, elle s’appuie sur ses amies. Et elle démontre que le propre des épreuves n’est pas de nous détruire mais de nous aider à les surmonter, voire nous réinventer.

C’est, j’espère, un message d’optimisme et de joie de vivre.

 

  • Comment vous est venu l’idée de cette histoire ?
  • Qu’est ce qui vous a inspiré ?
  • Et d’une manière générale qu’est ce qui vous inspire ?

L’idée m’est venue au fil des années en écoutant mon mari et ses confrères discuter de leurs patients (anonymement bien entendu !). Même si mon mari est spécialisé dans la psychologie du sport les cabinets de ses confrères croulent sous les problèmes de couple avec des conséquences souvent dramatiques. J’ai voulu traiter l’adultère de manière légère et humoristique, sans toutefois occulter les dommages infligés à l’autre ( l’épouse ) ainsi qu’aux enfants ( Max ). Et surtout souligner le pouvoir de l’amitié, notamment féminine, ainsi que la résilience par l’humour et le rire.

 Je lis aussi beaucoup la presse qui, par sa rubrique faits divers, est une mine d’informations sur toutes les variantes possibles du comportement humain. Cela constitue une véritable source d’inspiration même si la réalité dépasse souvent ce qui serait considéré crédible dans un roman !

 

  • Quel a été l’accueil du public à votre livre ?
  • Et quel effet ça fait ? 

Le moment où l’on publie un premier roman est à la fois excitant et impressionnant. Excitant bien sûr parce que cela représente l’aboutissement de plusieurs années de travail, de doutes et autres hésitations. Mais très impressionnant car on est brutalement confronté au regard des autres sur son ‘bébé’ avec tous les risques que cela engendre !

 

J’ai donc été très heureuse du succès du Psy, qui se maintient depuis deux mois dans le top 10 des ventes numériques Amazon. Je me suis dépêchée de faire des captures d’écran lorsqu’il a été No 1 d’Amazon devant Marc Levy et Guillaume Musso qui n’en ont certainement pas perdu le sommeil !

Mais surtout cela m’a permis de faire de belles rencontres sur Facebook et de discuter avec des lectrices qui, pour certaines ,sont même devenues des amies. L’écriture d’un roman étant un exercice solitaire c’est très agréable d’être rassuré par ses lecteurs et de savoir qu’ils ont passé un bon moment.

Et puis comme je l’ai mis à la fin de mon livre, je suis vraiment très bavarde, curieuse de découvrir mes lectrices et leurs univers et ravie de recevoir leurs messages.

 

  • Avez vous des projets ?
  • Un autre livre ? On sait que le tome 2 est en préparation mais après ça, peut on envisager  qu’il y ait une saga avec les aventures de Charlotte, un peu comme celle de « l’accro du shopping » de Sophie Kinsella ?

Oui la suite du Psy est en cours. Elle se déroule à Los Angeles, d’où le titre Le Psy, Hollywood… et encore Moi. Je pense conclure la série avec un dernier tome dont le titre provisoire est Le Psy, le Cactus… et toujours Moi.

J’aime l’idée des séries car je consacre énormément de temps à la construction des personnages et je m’attache à eux. Même si «l’accro du shopping » de Sophie Kinsella est un bel exemple de saga réussie je ne pense pas dépasser trois romans. Par lassitude personnelle ( et celle des lecteurs ) et par besoin de découverte et de renouveau.

 Je suis aussi en train de traduire Le Psy, le Caniche…et Moi en anglais afin de le proposer au marché américain. Ce sera donc une nouvelle aventure pour le Psy.

  • Ou peut on vous rencontrer ? 
  • Allez vous faire des salons du livre ?

Aucun salon du livre n’est prévu pour le moment. Je n’ai pas été sollicitée et je n’oserais pas me porter volontaire avec mon seul et unique roman ! Sans oublier l’angoisse d’être seule à côté de ma pile de livres ! Si je faisais un salon du livre je disposerais une montagne de macarons et de chocolats autour de moi afin d’attirer les gourmands et entamer la discussion : n’achetez pas mes livres mais parlez-moi !!

Autrement je suis très disponible sur Facebook et prête à rencontrer mes lectrices voisines ou en villégiature méridionale.

 

  • Si vous aviez un conseil à donner à quelqu’un qui souhaite se lancer dans l’aventure de l’écriture, quel serait-il ?

Écrire chaque jour, et être indulgent avec soi-même. Ne pas réviser son texte à l’infini car il risque de perdre sa fraîcheur. Parmi mes romans assassinés certains auraient mérité de vivre, mais une cohabitation trop intense m’en a détournée.

  • Quel est votre état d’esprit lorsque vous écrivez ?
  • Dans quel conditions écrivez vous, avez un rituel d’écriture ?

J’essaie de travailler dans le calme, ce qui est rarement le cas. Je déborde d’idées que je note ici et là, souvent la nuit… ou sous la douche. En période d’écriture je suis totalement habitée par mes personnages ce qui fait que j’écris partout et tout le temps.

 

  • Pour finir et histoire de mieux vous connaître, quelques questions indiscrètes !
  • Quel est votre auteur et votre livre préféré ?

Impossible de choisir un seul livre ou auteur ! Je suis attachée à beaucoup d’auteurs dans des genres très différents : William Boyd, Andreï Makine, Didier van Cauwelaert, Yasmina Reza, Joël Dicker, Liane Moriarty, Michael Connelly, David Nicholls…

Mes deux derniers coups de cœur sont pour Elena Ferrante et pour Kalya Ousmane.

 

  • Quel est votre livre de chevet en ce moment ?

Une brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka. Une auteure que je viens de découvrir et qui rejoint la liste de mes favoris.

 

  • Avez vous une ou plusieurs passions ?

Lire, une passion qui est particulièrement chronophage. La musique. Ma famille.

  • Quelque chose à rajouter ?

D’abord merci à vous, Marie, de m’avoir permis de souffrir les transes d’une première interview ! Ainsi qu’à mes lectrices grâce auxquelles je vis cette merveilleuse aventure depuis plusieurs mois et que j’espère ne pas décevoir avec mon prochain roman !

Et pour terminer un grand merci à Arnaud Schmidt pour sa splendide couverture du Psy.

 

Un immense merci à Élisabeth Nihous pour sa gentillesse et sa disponibilité.

Et surtout, n’hésitez pas à lire son roman qui est vraiment très drôle !